top of page

BETTY CARTER : « Betty Carter, la pureté de son timbre, ses audaces rythmiques, l'allégresse et l'intelligence de son scat » - Miles Davis

Tout le monde ou presque connait Billie Holliday, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Nina Simone, Carmen MacRae.

Qui connait BETTY CARTER ?

Pas grand monde. Moi le 1er, il n'y a pas si longtemps ( Merci Bob pour la découverte)

Betty Carter utilisait sa voix comme instrument d'improvisation pour un effet époustouflant.


Elle est née en 1930 dans le Michigan et est décédée en 1998 à Brooklyn, New York.

Tout au long de sa carrière, elle s'est évertuée à créer son propre style.

Lionel Hampton a demandé à Carter de rejoindre son groupe en 1948 ; cependant, son insistance à improviser a agacé Hampton et l'a incité à la licencier sept fois en deux ans et demi. Carter quitta définitivement le groupe de Hampton en 1951 et se produisit à travers le pays dans des clubs de jazz avec des artistes tels que Charlie Parker , Dizzy. Gillespie , Miles Davis , Muddy Waters , T-Bone Walker et Thelonious Monk . Rien que ça !

Elle a ensuite tourné avec Ray Charles de 1960 à 1963 et enregistré des duos avec lui en 1961. Puis elle a mis sa carrière entre parenthèses pour se marier. Son mariage ne dure cependant pas et elle revient sur scène en 1969, soutenue par un petit ensemble acoustique composé de piano, batterie et basse.

À partir des années 1970, Carter se produit sur le circuit universitaire et dirige plusieurs ateliers de jazz. Après s'être produite au Carnegie Hall dans le cadre du Newport Jazz Festival en 1977 et 1978, elle effectue des tournées de concerts à travers les États-Unis et l'Europe jusque dans les années 90.


L'influence de Betty Carter sur le monde de la musique est immense. Ses contributions à la musique en tant que chanteuse de jazz, compositrice, arrangeuse et enseignante ont favorisé une génération de musiciens et de fans.

Sans doute la chanteuse de jazz la plus aventureuse de tous les temps, Betty Carter était une improvisatrice agitée qui repoussait les limites de la mélodie et de l'harmonie.

Carter à la voix rauque était capable de retravailler radicalement et spontanément tout ce qu'elle chantait, de changer brusquement les tempos et la dynamique, ou de réorganiser les paroles en motifs rythmiques distinctifs et décalés. Elle pouvait jouer en solo pendant 20 minutes, s'échapper à une vitesse fulgurante et amener une émotion avec des gémissements et des soupirs blues.

Elle n’était pas vraiment avant-gardiste, mais elle était définitivement « hors du cadre».






11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page