BOZ SCAGGS / DUANE ALLMAN : un morceau pour l'éternité

J'ai découvert Boz Scaggs au début des années 80 en apprenant qu'il s'était approprié la paternité d'un morceau du Bluesman Fenton Robinson. Un morceau appelé "Somebody loan me a dime" que Boz Scaggs a rebaptisé "Loan me a dime" sans mentionné le nom de l'auteur.

Pas terrible comme départ ! Heureusement que je ne suis pas arrêté à ça !

J'ai voulu écouté ce fameux morceau.

Et bien Messieurs Dames, ce morceau c'est un roc ! ... c'est un pic ! ... c'est un cap ! ... c'est une péninsule !

C'est simple quand on me demande quel est ton morceau préféré et bien c'est lui qui sort !

Le morceau appartient à l'album éponyme de Boz Scaggs sorti en Août 1969.


Boz Scaggs venait de quitter le Steve Miller Blues Band en 1968. Les sessions ont été produites par le fondateur de Rolling Stone Magazine, Jann Wenner, et soutenues par les meilleurs musiciens du Muscle Shoals Studio. Parmi eux se trouve un certain Duane Allman, alors âgé de 22 ans et alors inconnu.

Pour essayer de résumer ce morceau avec des mots :

La voix de Boz Scaggs est déchirante à pleurer

Les Musiciens du Muscle Shoals Studio ( les meilleurs musiciens de studio de l'époque) sont ahurissants : les guitaristes Eddie Hinton et Jimmy Johnson, le claviériste Barry Beckett, le bassiste David Hood, le batteur Roger Hawkins

Et Duane Allman est époustouflant. A mon humble avis, son plus grand solo.


La chanson commence par un lent mélange clavier / piano qui donne vraiment le ton à l'ensemble. Dès l'instant ou Duane commence à jouer à la guitare, vous commencez vraiment à obtenir ce remplissage bluesy. Les paroles ne commencent pas avant la fin de 2:35, ce qui correspond à peu près à la durée des chansons entières aujourd'hui. La voix de Boz est plus bluesy que jamais en demandant ce sou pour téléphoner à la fille qu'il aime. À 4:18, Duane commence à déchirer ce solo lent qui met en valeur ses talents de guitare. Pendant les 2 minutes qui suivent, vous pouvez entendre la qualité des Muscle Shoals, tout en empêchant la guitare de prendre le contrôle total du morceau.

Le deuxième solo de guitare démarre une minute plus tard et le groupe accélère progressivement le rythme. Vous pouvez vous asseoir ou vous lever je ne sais pas, et profiter des 5 dernières minutes et de tout le son et le travail incroyable de la guitare slide.

Son solo sur une montée en puissance progressive de tout le band a suffit pour que le Magasine Rolling Stone classe Duane Allman en 2ème position des plus grands guitaristes de tous les temps, seulement précédé par Jimi Hendrix !

Les mecs ont dû jouer ce morceau la nuit par un soir d'orage et la folie s'est emparée d'eux.


Il faut écouter ce morceau le soir, ne rien faire d'autre et écouter cela sur une bonne chaîne ou au casque car une partie du travail de la guitare slide et tous les autres instruments deviennent les joyaux cachés qui rendent la chanson si géniale.


Fenton Robinson a eu du mal à gagner son procès pour récupérer ses droits mais BOZ et DUANE nous ont laissé un morceau pour l'éternité




Dans son DVD sorti en 2004 , BOZ SCAGGS en a fait une version extraordinaire mais il maquait quelque chose ou plus précisément quelqu'un. Je frisonne à l'idée d'un Duane Allman sur cette video avec la technologie actuelle !





33 vues

Restez informé

Si vous souhaitez suivre nos dernières actualités, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

  • Facebook
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube