top of page

CHARLES BRADLEY : une carrière trop courte pour un monstre de la Soul

Décidemment 2017 aura été une année cruelle pour la Soul !

Reconnu trop tard, parti trop tôt.

Juste après Sharon Jones, le Soulman Charles BRADLEY est décédé en Octobre 2017 à 68 ans.

Cet immense artiste, fan absolu de James Brown, aura connu une vie de galère avant d’avoir la chance de pouvoir sortir son 1er album en 2012 et d’enfin profiter d’une carrière au sommet pendant 5 ans (3 albums).

J'avais prévu d'aller le voir à La Cigale en Novembre 2017. Eternel regret !

Validé par la famille, nous avons eu le droit à un très bel album posthume "Black Velvet". Les dix morceaux qui composent ce disque prolongent et magnifient une discographie qui restera trop courte.

Ses 3 albums ( tous très recommandables) : Charles Bradley (2011), Victim of love (2013), Changes (2016)

James Brown peut être fier et l’accueillir à ses côtés comme il se doit… So Long Charles !






15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page