top of page

FEEDBACK : Concert de KAZ HAWKINS le 30/06/2021 à l'Elispace de Beauvais

Dernière mise à jour : 1 déc. 2021

Pour un retour aux concerts après la pandémie, c'était un retour ! Peut être avais je perdu l'habitude de ces moments de bonheur de musique Live. Aucune video Youtube ne pourra jamais rendre justice à ce que l'on vit à l'occasion de ces moments de jubilation.

Et c'est encore plus le cas pour KAZ HAWKINS 😍


Ce concert s'est déroulé dans le cadre du Festival Blues autour du Zic dont la programmation est de moins en moins Blues mais qui a le mérite de se bouger et d'avoir pu organiser cette édition dans cette période si incertaine.

L'Elispace est une superbe salle pouvant contenir 4000 personnes. Bon là, au doigt mouillé, nous étions environ 500.

Pour cette dernière soirée du Festival, en 1ère partie SWEET SCARLETT. Un groupe Français de Blues Rock familial puisque composé du père à la guitare, de ses 2 fils et de la compagne de l'un d'eux au chant. Une très belle surprise. Du Blues Rock inspiré avec une vraiment bonne chanteuse, un superbe guitariste très Johnny Winterien, jusque dans le look et un remarquable batteur. Ils ont eu le temps de s'exprimer puisqu'ils ont joué une bonne heure mais pas un moment d'ennui avec une belle reprise de "All along the watchtower" notamment.


30 minutes d'entracte pour aller discuter avec Laurent Macimba, le Directeur artistique du Festival et puis ... le bonheur !


Arrivée de KAZ HAWKINS et de ses 3 musiciens ( Basse, batterie, guitare). KAZ est pieds nus avec un turban sur la tête. La salle s'éteint et c'est parti pour 1H20 de bonheur. Oui c'est court, trop court mais probablement lié à la répartition du temps, façon Festival, avec Sweet Scarlett.

Près de 3 ans d'attente pour revoir KAZ après son 1er concert en France, déjà dans le cadre du Festival Blues autour du Zinc. Interminable !

Cette fois ci KAZ est dans la configuration au complet avec son nouveau Band, et quel Band !!

D'entrée de jeu, elle nous assomme avec le 1er morceau "Pray". On est à l'église ambiance gospel survitaminé. L'appel à la communion avec le public est déjà en place. Malheureusement peu d'entre eux connaissaient la belle et il allait lui falloir quelques morceaux pour comprendre que ce qui se passait devant eux était bien réel. KAZ HAWKINS est un monstre vocal et un show-woman qui rappelle Etta James. D'ailleurs à la fin du concert, ma femme m'a dit : "quand elle chante cela ne parait pas réel". C'est ça. C'est surnaturel la façon dont KAZ chante avec cette force, ce feeling sans jamais donner l'impression de forcer. Un don du ciel !

Au cours de ce concert, KAZ a joué les grands morceaux de son répertoire.

Notamment, un "because you love me" génial avec un solo de mammouth de l'excellentissime guitariste Belge Stef Paglia. Un " Lipstick and cocaine" étonnant, moins bluesy qu'à l'habitude. Kaz expliquant qu'elle en avait marre de chialer dessus et de faire chialer le public. Une superbe version quand même. Un "Don't you know" à fleur de peau où la puissance vocale crescendo de KAZ laisse pantois.

L'un des grands moments a probablement été sa reprise de 'Feeling Good" , avec un final où la voix à son paroxysme de KAZ surpasse le solo de guitare endiablé de Stef Paglia. J'aimerais savoir qui n'a pas eu ses poils se dresser à ce moment là !

Et puis nous avons eu le droit, comme il se doit, à 3 reprises endiablées d'Etta James : "I Just want to make love to you" Hound dog" et "tell mama". La salle dansante totalement conquise.


KAZ est tout simplement solaire sur scène. Le public chamboulé s'est rué sur ses CDs à la sortie et c'est tant mieux.

Perso, je n'ai pas vu d'équivalent au chant féminin depuis Etta James en 1984 qui reste l'un des concerts de ma vie.

Cette femme a traversé une vie de douleur avec une envie folle de retrouver la lumière et la joie de vivre. C'est exactement tout cela qui transpire sur scène. Zikers, nous avons la chance que KAZ se soit installée en France. Ne laissez pas l'occasion de voir sur scène cette chanteuse hors du commun !


Feeling Good :


Funky time avec KAZ :



Un superbe solo "bayou" de Jef Paglia :




Une version revisitée de Lipstick and cocaine :



Pray :

La tenue de Kaz Hawkins :


Sweet Scarlett : un extrait de All along the watchtower



Sweet Scarlett, la famille Hiblot dans ses oeuvres :



Caroline, la chanteuse de Sweet Scarlett :




Patrick Hiblot, le père, guitariste "Johnny Winterien":



Votre serviteur avec Kaz 😎:





202 vues0 commentaire

Comments


bottom of page