GARY CLARK JR : ne lui manque qu'un album référence

Un OVNI !

Né à Austin en 1984, il a connu une ascension fulgurante.

Repéré par Eric Clapton, il est invité au Crossroad Guitar Festival en 2010 et sera remercié par "God" qui dira au magazine Rolling Stones, lui avoir écrit « Merci. Vous m'avez donné envie de recommencer à jouer ».

Le talent de l’artiste est salué par Buddy Guy, Jeff Beck et Keith Richards.

Il joue avec les Stones en 2012 et 2013 et assure la première partie de Clapton.

Pour le magazine Rolling Stones, il est l’« élu »

Et puis consécration suprême, il est invité à la Maison blanche par Obama qui déclare qu'il est l'avenir du blues.

Gary Clark Jr.: le passé, le présent et le futur du blues. Ses racines trempent dans le blues, mais ce n'est pas un puriste. Il y a amalgame de beaucoup de styles et qui en fait le sien, bien particulier. Ce n'est pas tous les jours que débarque une merveille du calibre de Gary Clark Jr.


Il lui manque l'album de référence, son chef d'oeuvre, à hauteur de son talent, et il est immense !

Le voici dans un "Bright lights" hypnotique au Crossroad Guitar Festival 2010. Le seul débutant du Festival. "Vous connaîtrez mon nom" dit il dans le morceau. Une claque Hendrixienne :



Et un autre pour la route :



2 vues

Restez informé

Si vous souhaitez suivre nos dernières actualités, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

  • Facebook
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube