KING SOLOMON HICKS : Harlem (2020)




Ma 1ère sortie chez un disquaire post 1er confinement aura été pour le Gibert Jeune de St Michel. Quel plaisir de se retrouver à fouiller dans ses bacs !

Autant vous dire que je ne suis pas parti les mains vides 😉 et je me suis pris notamment le 1er album de ce jeune bluesman New-Yorkais . Né à Harlem il y a 25 ans, en plein age d'or du Rap, il s'est tout de même tourné vers le Blues. Méritant ou fou ! .

Il se produit dans les meilleurs clubs de New York depuis maintenant sept ans !

Pour résumer l'album : très prometteur avec des compos de plus en plus accrocheuses à l'écoute.


On peut reprocher aux morceaux les plus Blues un certain classicisme.

Il n'en reste pas moins que le jeune gaillard touche vraiment sa bille à l'instrument et son grand mérite est d'avoir voulu faire un album mélangeant le rhythm’n’blues, le gospel, le rock, le blues old school et ses courants plus modernes. Et c'est réussit. Ce qui fait que l'on ne s'ennuie pas un seul instant à l'écoute.


Un album qui peut rappeler Robert Cray à ses débuts. Donc, artiste à suivre .


Meilleurs morceaux : Every day I have the blues, What the devil loves, Help me et une très belle version de "i love you more than you'll ever know" .




4 vues0 commentaire