top of page

MIKE BLOOMFIELD : le 1er Dieu américain de la guitare !

Dernière mise à jour : 21 déc. 2022

Tout simplement l'un des plus grands guitaristes que le monde de la musique ait connu.


Tenu en haute estime par les plus grandes figures de l’instrument de l’époque, les King, les Waters, les Clapton, Bloomfield, bluesman blanc, fut un exemple et une influence pour des générations entières de gratteurs.

Bien que son nom ne résonne pas autant que d'autres, sa contribution est fondamentale lorsqu'il s'agit d'unir le blues et le rock, étant l'un des rares guitaristes blancs à pouvoir jouer aux côtés des bluesmen originaux dans les juke joints de Chicago.

En tant que l'un des premiers grands guitaristes de blues blanc d'Amérique, Michael Bloomfield a acquis sa réputation grâce à son travail au sein du Paul Butterfield Blues Band.

Ses lignes de solo expressives et fluides et sa technique prodigieuse ont honoré de nombreux autres projets, notamment les premières incursions électriques de Bob Dylan.

Mal à l'aise avec le traitement respectueux réservé à un guitar hero, Bloomfield avait tendance à fuir les projecteurs après n'y avoir passé que quelques années.

Il a maintenu une carrière à faible visibilité dans les années 70 en raison de son dégoût pour la célébrité et de ses problèmes de drogue qui lui ont coûté la vie en 1981.


"Avec tout le respect que je dois à Eric Clapton, BB King, Albert King, Buddy Guy, Johnny Winter et tant d'autres qui sont au panthéon des grands du blues, de l'avis de ce juif blanc, Michael Bloomfield était tout simplement le meilleur guitariste de blues que j'aie. ai jamais entendu." —Rob Reiner, cinéaste et acteur



"Michael Bloomfield était un personnage tellement unique et changeant que c'était comme manipuler des charbons ardents dans votre esprit. Vous devriez apprendre à le connaître parce que les gens qui le connaissaient l'aimaient. Son jeu de guitare était magnifique. Ce souvenir donne vie à l'histoire incroyable d'un jeune enfant juif du North Side de Chicago dont le style unique de guitare d'improvisation a conduit le monde dans l'ère moderne du blues et du rock. Hé, les amis, il était historique. " —Nick Gravenites, chanteur et auteur-compositeur


Michael Bloomfield a donné sa vie au blues. A chaque seconde de son existence, il était blues, il vivait blues, il respirait blues. Mike était le premier grand guitar-hero des américains.

Ne l'oublions jamais !!



Un document extraordinaire. Mike est juste magique !


L'homme dans l'ombre de Dylan, c'est Mike. L'un des grands moments de l'histoire du Rock ! Mike est en feu ... comme toujours !

L'un des sommets de la carrière de Mike : les "Super Sessions " avec Stephen Stills et Al Kooper !



Un véritable chef d'oeuvre avec Nick Gravenites en 1969 :



Que dire de cet album somptueux "Live At Bill Graham's Fillmore West 1969" :



Blues with a feeling avec le Paul Butterfield Blues Band :

Extrait d'un documentaire qui lui est consacré


26 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page