C'est simple, c'est beau, c'est Ballad for Bridget !

Issu du collectionnable et légendaire "FAR CANAL" de Jody Grind paru en 1970., cette ballade est devenue pour moi un compagnon de vie parce qu'elle m'a toujours intriguée et subjuguée.

Pourquoi ?

- Parce que lorsque j'ai acheté ce disque par hasard, je ne connaissais pas le groupe. Je ne le connais toujours pas beaucoup plus aujourd'hui même avec Internet !

- Parce que j'ai mis très longtemps à savoir et à retenir que Jody Grind était le nom de l'album et Far canal le nom de l'album, et non l'inverse

- Parce que l'album est un pur joyau de rock progressif/ psychédélique / Baroque anglais ( en fait difficilement classable ce qui fait aussi sa beauté)

- Parce que cette ballade toute simple est pour moi le point d'orgue de cet album, avec Jump Bed Jed-Hard

Oui cette ballade est simple mais véritablement envoutante. Déjà l'intro et la première partie au piano est un pur régal d'envolée lyrique. Le batteur rend cette ballade légère comme une crème chantilly bien faite en caressant ses cymbales.

Que dire de la partie centrale du morceau avec ce solo de guitare jazzy !

Une démonstration qu'une guitare n'a pas toujours besoin d'hurler pour te parler. Subtilité et délicatesse sont au rendez-vous.

Dans la partie finale du morceau, le piano reprend progressivement ses droits comme s'il ne devait jamais s'arrêter. Et pourtant il s'arrête car ce morceau ne fait que 3 minutes 40 ! Un morceau que l'on a pourtant envie t'entendre jusqu'au bout de la nuit !

Je ne sais qui est cette Bridget ? Mais je la remercie pour avoir inspiré TIM HINKLEY - piano et BERNIE HOLLAND - Guitare électrique

Messieurs Dames les Zikers, profitez de cette caresse musicale




Pour le même prix, je vous met l'autre pépite de l'album Jump Bed Jed-Hard



19 vues

Restez informé

Si vous souhaitez suivre nos dernières actualités, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

  • Facebook
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube