top of page

CACTUS : une histoire avec des épines

Le saviez vous Zikers ?

Cactus a été initialement conçu dès la fin de 1969 et comprenait à l'origine les anciens membres du Jeff Beck Group, le chanteur principal Rod Stewart et le guitariste Jeff Beck, la xylophone / chanteuse Adele Smitchell et les anciens membres de Vanilla Fudge, le bassiste Tim Bogert et le batteur Carmine Appice.

Jeff Beck a eu un accident de voiture et a été absent de la scène musicale pendant plus d'un an et Rod Stewart a rejoint Ronnie Wood dans Faces.

Au début des années 1970, Bogert et Appice ont fait venir le guitariste de blues James McCarty des Detroit Wheels et The Buddy Miles Express de Mitch Ryder, et le chanteur Rusty Day (né Russell Edward Davidson) des Amboy Dukes.

Ce line-up a produit trois albums ( The Debut Album , 1 Way Or Another et Restrictions ) avant que des problèmes intragroupe ne conduisent McCarty à démissionner à la fin de 1971.

Peu de temps après, Day a été renvoyé du groupe.

Le quatrième et dernier album de Cactus (Hot & Sweaty) présentait la section rythmique originale Bogert et Appice rejoints par Werner Fritzschings à la guitare, Duane Hitchings aux claviers et Peter French (ex-Leaf Hound et Atomic Rooster) au chant.


Après la dissolution de Cactus en 1972, Bogert et Appice fondent le BBA (Beck, Bogert & Appice) qui s’est rendu célèbre par un album live d’anthologie le fameux Live in Japan de 1973 considéré comme rare en raison de sa publication en nombre limité au Japon.


50 ans plus tard, la musique de Cactus a pris un petit coup de vieux malgré la qualité des musiciens





47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page