DEBORAH COLEMAN : un immense talent disparue dans l'anonymat !

Comment ai-je fait pour ne jamais avoir vu cette fille en concert ?

Certes, je l'ai découverte assez tardivement mais quand même !

Deborah COLEMAN nous a quitté prématurément en 2018 ( elle avait 62 ans) !

Cette grande chanteuse/guitariste originaire de Virginie aura marqué de son empreinte la scène blues rock du début des années 2000.

Deborah apprend la guitare à partir de ses huit ans, se recentre sur la basse pour revenir exclusivement à la six-cordes après avoir découvert Jimi Hendrix et autres Cream. Marquée par le rock de sa génération, elle tombe en amour avec le blues un soir de ses dix-neuf ans, en assistant à un festival dont l'affiche réunit John Lee Hooker, Muddy Waters et Howlin' Wolf !

Non seulement, Deborah était une vraie gâchette, apportant régulièrement la preuve dans ses soli qu'il n'est pas nécessaire d'enfiler les notes comme des perles mais de les jouer avec passion et feeling ! Cétait aussi une chanteuse admirable de feeling, avec une voix reconnaissable entre toutes.


Deborah Coleman était juste extraordinaire sur scène, l'écoute de son admirable album Live "Soul be it" est là pour le prouver.

Mais ces albums, tous sans exception, sont également d'excellents albums. Mes préférences vont vers "Livin on love" et "What about love" .

Malheureusement et de manière incompréhensible, dès lors qu'elle a rejoint Ruff Records (en 2007), elle n'a plus enregistré d'album en son nom propre !

Elle a été sans contestation possible l'une des grandes blueswomen de ce début de siècle, avec une musicalité hors du commun et le Blues dans la peau !


Ecoutez moi ce solo incendiaire sur Goodbye Misery !!!!!!!!!!!!!!!!


Et cet autre solo totalement inspiré :




5 vues

Restez informé

Si vous souhaitez suivre nos dernières actualités, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

  • Facebook
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube