Histoire d'un concert de LAYLA ZOE

Et puis arrive la nouvelle merveille et là ... on tombe en pâmoison devant LAYLA ZOE, "the Canada's darling of the Blues".

Bien sûr, on pense à l'égérie hippie Grace Slick du Jefferson Airplane, à Maggie Bell pour le côté blues-rock seventies, bien sûr à Janis Joplin,  et à toutes les grandes ladies du blues tellement sa voix respire feeling et conviction.

C'était son dernier concert de sa tournée Européenne, un concert d'1h30 avec des morceaux d'anthologie et un public conquis


Elle donne la pleine mesure de son talent en concert ou son feeling passionnel, sa présence hors du commun, l'intensité de ses prestations, l'émotion suscitée par son timbre de voix, et la puissance exceptionnelle de son chant sont mis en lumière.

Elle est en particulier accompagné d'un guitariste énorme, Henrik Freischlader. qu'elle a rencontré en Allemagne. Capable de passer de sonorités très bluesy à du rock punchy, avec des solis dévastateurs.


Le morceau de la soirée a été la reprise de "It's a man's man's man's world". Une version de 18 minutes du célèbre morceau de James Brown.J'en ai encore la chair de poule  


PI : cette dame n'a pas été retenue au Canadian Idol de 2003 ( l'équivalent de la Nouvelle star chez nous) parce qu'elle était trop Blues pour ce type de compétition !!! Ben voyons


Des grands partent, heureusement d'autres arrivent. Layla fait partie des grands.



13 vues

Restez informé

Si vous souhaitez suivre nos dernières actualités, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

  • Facebook
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube