JOE LOUIS WALKER : Blues comin on (2020)

Les albums de Joe Louis Walker ne m'ont pas tous toujours super emballés. Trop prévisible pour certains à mon goût.

Maintenant, cela n'a pas empêché le chanteur-guitariste d'être détenteur de plusieurs W.C. Handy Awards car il y en a eu d'excellents, pour ne pas dire plus ( Ecoutez ou regardez le Live Viva Las Vegas pour vous en persuader )

Par contre sur scène c'est un monstre. Les 2 concerts auxquels j'ai assisté étaient juste exceptionnels.


Et puis voila que en 2020 arrive ce qui pourrait être son meilleur album à 70 ans ( déjà !) .


Pour cet album de grande classe, JLW s'est entouré d'une liste d'artistes qui laisse pantois :

John Sebastian , Jorma Kaukonen , Mitch Ryder, Juma Sultan, membre du groupe de Jimi Hendrix à Woodstock), Keb’ Mo’, Albert Lee, Eric Gales, Waddy Wachtel , Lee Oskar de War, Jesse Johnson de The Time, Carla Cooke ... rien que cela !

Et le résultat est au rendez-vous. Contrairement à souvent, où la réunion de stars nous dessert une suite de morceaux convenus, ici elles ont tendance à inspirer la créativité.

On passe par toutes les ambiances que le blues, le rock ou la soul peuvent proposer.


«Du morceau d'ouverture à la note finale, les invités et les collègues musiciens de cet album ont fait de celui-ci l'un des meilleurs voyages musicaux que j'aie jamais eu. J'espère que c'est la même chose pour vous! » (JLW)


"J'insuffle ma musique en écoutant toutes sortes de musiques: blues, soul, funk, rock, psychédélique; et c'est donc ce qui informe mon point de vue sur le blues. Et donc, cela me libère de ne pas être associé en tant que gars de blues de Chicago ou de blues du Mississippi. Je ne suis pas un gars du Texas blues comme mon ami Stevie Ray Vaughn… Je ne suis rien de tout cela. Je me sens libre de faire tout ce que je veux faire dans le genre car je n'ai pas de zone géographique à représenter ni de temps et d'espace à représenter."(JLW)


"De plus, je n'aime pas avoir trois ou quatre chansons d'affilée dans la même tonalité. Je n'aime pas avoir une chanson qui ressemble beaucoup à la dernière chanson. Je pourrais avoir deux chansons à un tempo moyen, puis une chanson rapide, puis une chanson lente. Je ne vais pas avoir trois chansons lentes d'affilée. Je ne suis pas Otis Redding. Il pourrait le faire, mais je n'ai pas vu beaucoup d'autres personnes qui pourraient le faire." (JLW)


L'année 2020 est un bon cru sans plus, mais on aura eu le droit à quelques albums exceptionnels. Celui-ci en fait partie.

Un MUST 2020


Avec Eric Gales


Avec Jorma Kaukonen


Avec Jessee Johnson


9 vues0 commentaire

Restez informé

Si vous souhaitez suivre nos dernières actualités, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

  • Facebook
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube