top of page

La mort de JEFF BECK, un coup de massue !

Méningite bactérienne ... qu'est ce que c'est encore que cette cochonnerie ? Elle vient d'emporter l'un des musiciens les plus incroyables du 20 ème siècle. Un monstre ! Un guitariste impossible à classer dans une catégorie tellement son talent l'a obligé à explorer énormément de territoires musicaux.


JEFF BECK vient de nous quitter à 78 ans et cela m'affecte énormément.


Il était pour tout vous dire mon musicien préféré dans les années 70. J'étais ado et c'est probablement lui qui m'a aidé à rentrer et à découvrir le monde du Blues. Oui cela peut paraître paradoxal puisqu'il n'est pas forcément celui auquel on pense en premier lorsque l'on pense au Blues.

Pourtant, que ce soit avec le Jeff Beck Group puis Beck Bogert Appice, il m'ont donné envie de découvrir les racines de cette musique. Un grand merci !

Je ne vais pas refaire içi en détail la carrière de Jeff, d'autres le feront mieux que moi.

Les Yardbirds, des albums solos lumineux dont le culte "Truth" en 1968, le Jeff Beck Group (l'un des plus grands groupes totalement sous estimé et cette fois-ci ça n'est pas galvaudé) avec 2 énormes albums " Rough and Ready" et "Jeff Beck Group" teintés de Soul, puis le Beck Bogert Appice avec le "Live In Japan " d'anthologie.


Puis Jeff a décidé à la fin des années 70 d'explorer d'autres styles musicaux avec en particulier le lumineux album de Jazz Rock "Wired". Pour tout vous dire, la suite de sa carrière m'a moins inspiré. Tout en étant, pour la plupart, de qualité, ces albums n'ont pas eu la même influence sur moi.

Jeff n'était pas un guitariste comme les autres. Il jouait comme personne. Le Maître du vibrato. Son jeu pouvait surprendre l'oreille néophyte. Un jeu toujours en avance sur son temps.

Avec lui une grande page de l'histoire musicale du 20ème siècle se ferme.


Jeff, ta musique est éternelle et on (je) pensera souvent à toi !


Un des chefs d'oeuvre de Jeff lorsqu'il fait sien le Bolero de Ravel.

Que dire de son jeu de guitare aérien sur ces morceaux magiques. Des notes jusqu'aux étoiles



Le power trio le plus impressionnant avec Cream




Son album chef d'oeuvre dans le style Jazz Rock "Wired"



Adieu l'ARTISTE !





184 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page