top of page

ROBIN TROWER : Where are you are going to (2016)

A 71 ans, alors que beaucoup d'artistes se reposent sur leurs lauriers, en 2016 Robin Trower nous a servi l'un de ses meilleurs albums depuis longtemps.

Robin fait tout sur cet album, en dehors de la batterie. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ça le fait, y compris la voix. Sans faire oublier James Dewar, Robin s'est trouvé une voix sur cet album.


Sur cet album "Where You Are Going To" son jeu de guitare est, quant à lui, magistral. Ses solos offrent encore des aperçus fugaces du psychédélisme d'Hendrix, mais l'accent est désormais mis sur une série d'ambiances subtiles et de sensations atmosphériques.

Du point de vue d'un guitariste, c'est sans doute le genre d'album qu'Hendrix aurait pu faire s'il avait toujours été avec nous.


Trower nous dit que cet album est une continuation du même processus d'écriture de chansons qui a produit "Something's About To Change", mais cet album sublime tous ses meilleurs éléments pour nous offrir ses meilleures chansons de ces derniers temps.

L'album est une œuvre parfaitement pondérée dans laquelle son style contemplatif s'intègre parfaitement à son jeu de guitare.


Dans un monde de téléchargements instantanés où les albums sont pratiquement hors de propos, Trower est un rappel opportun de l'art d'enregistrer un ensemble cohérent d'œuvres.


Le son de Robin Trower cherche profondément à l'intérieur pour trouver quelque chose de magnifique. Un superbe album à classer à côté de ses classiques des années 70 et 80.

Mettez moi, s'il vous plait, ce gars là dans la catégorie "Génies".

Depuis 54 ans, il nous offre l'une des musiques les plus extraordinaires qui ait jamais orné la guitare Blues/Rock.

Et que le ciel bénisse James Dewar, ces deux hommes ont créé un moment dans le temps musical qui ne sera plus jamais rempli.


Mes 3 morceaux préférés de l'album




12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page