top of page

TONY WILLIAMS : un batteur au swing inhumain

A l'instar de John Coltrane, Tony Williams est un artiste unique et génial mais leur musique est parfois un mystère pour moi. Peut être trop complexe pour mes frêles oreilles ?

Tout ça pour dire que je n'ai pas tous les albums de Tony Williams, mais je suis en totale admiration devant ce génial batteur.


Largement considéré comme l'un des batteurs de jazz les plus importants et les plus influents, Tony Williams s'est d'abord fait connaître dans les années 60 dans le groupe du trompettiste Miles Davis et a été un pionnier du jazz fusion.

Miles Davis dans son autobiographie disait de lui "... le centre autour duquel le son du groupe tournait."

En plus de son intérêt pour le jazz d'avant-garde, Tony Williams était un fan de musique rock, et quand il a quitté Miles, il a formé le groupe de fusion Lifetime, un trio avec Larry Young et John McLaughlin. Et à ce titre, il est l'un des inventeurs du jazz/rock.

Après avoir dirigé d'autres versions de Lifetime (l'une d'entre elles avec Allan Holdsworth), Williams est resté indépendant pendant un certain temps, a étudié la composition et a tourné avec le groupe VSOP de Herbie Hancock

Symbole de la batterie moderne, il utilisait en complément une boîte à rythmes et d'autres équipements sonores sophistiqués. Tony Williams avait acquis sa réputation par une indépendance rythmique qui lui permettait un accompagnement déstructuré et par son jeu, dépouillé volontairement au profit de sa frappe.

Ses albums et ceux auxquels il a participé ne sont pas forcément simples d'accès. Le jazz fusion est resté jusqu'à ce jour abstrait pour moi.

Mais au delà de la musique, je pense qu'il est difficile d'ignorer le génie de cet artiste avant-gardiste. Il a quand même contribué à quelques uns des plus grands albums de Jazz !

Le swing de Tony Williams était inhumain !







10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page