top of page

Citations sur le Blues




Ça se joue avec le cœur. Ça se joue avec l'âme. C'est ce qu'il y a l'intérieur. L'esprit de celui qui étale ses tripes au moyen de ses instruments. Mais à la base, c'est de la souffrance, de la douleur à l'état brut (Jimmy Dawkins).

C'est du Blues que dérive la caractéristique la plus distincte de tout ce qui peut être appelé musique américaine (James Weldon Johnson).

Ce ne sont pas que les pauvres qui ont le blues, tu peux être l’homme le plus riche du monde et avoir le blues. Mais cette musique peut aussi te rendre heureux, comme une femme peut le faire. C’est tellement beau et profond qu’il m’est souvent arrivé de pleurer en chantant. (John Lee Hooker, 1994)

Ce qui fait son caractère unique, c'est que sa musique est complète. Avec B.B. King, vous avez l'espoir, un jour, d'arriver à jouer comme lui. Vous n'aurez peut-être jamais le feeling, mais vous garderez l'impression que vous pouvez y arriver. Et c'est ce qu'on appelle l'inspiration (Joe Louis Walker).

En fait, personne ne nous a appris à jouer le blues, il est simplement né en nous (Big Bill Broonzy, Big Bill , Mes blues, ma guitare et moi, 1955).

Être un bluesman, c'est être deux fois noir. (B.B. King)

Il m’arrive parfois de m’emporter en studio contre mes musiciens : « Non, pas cette note, nous ne jouons pas du blues ! » Chez moi, on ne rigole pas avec le blues ! (Ian Anderson, Jethro Tull,) Télérama, 2017).

J’ai le blues dans le sang, comprenez-vous ? Je ne peux ni jouer ni chanter autre chose. Et je n’ai pas envie, parce que le blues est fait pour moi. C’est comme des chaussures... Une pointure 7 n’ira jamais à un pied de 6. Vous portez celle qui vous va. Le blues me va. (Muddy Waters (1915-1983),


J'étais en haut, à l'étage, quand les adultes faisaient la fête sur des disques de Muddy Waters, Elmore James, Howlin' Wolf ou Ray Charles, et après je descendais en douce pour grappiller des chips et fumer des mégots. Ce son, c'était quelque chose de pas vraiment diabolique, mais de fort, d'épais. Le premier guitariste qui m'a marqué, c'est Muddy Waters. J'étais un petit garçon quand j'ai entendu un de ses vieux disques, et ça m'a flanqué la trouille, tous ces sons qu'il faisait. Ouah, c'était donc ça ? C'était géant ! (Jimi Hendrix)

Je me suis essayé à des choses comme Howlin’ Wolf, Cream et Led Zeppelin mais quand j’ai entendu Son House et Robert Johnson, ça m’a scotché. C’était quelque chose dont j’avais besoin dans la vie. Cette musique m’a fait renoncer au reste et m’abandonner à l’âme et à l’honnêteté du blues (Jack White, TheWhite Stripes).

Je n'ai pu vraiment m'exprimer qu'à travers le Blues. Je m'y sentais en totale liberté. (Robert Plant, Led Zeppelin)

Je ne sais malheureusement pas chanter le Blues comme auparavant. C'est la vérité de cette musique qui me manque, ce qui tend à prouver qu'on ne devrait jamais perdre son héritage. (James Brown)

Je voudrais juste dire que j'aimerais que tous les musiciens laissent aux jeunes musiciens quelque chose à continuer, en jouant le blues - parce que, vous voyez, le blues ne mourra jamais, mais quelqu'un doit le perpétuer... et comme tous les vieux musiciens, je ne serais pas toujours là. J'aimerais voir beaucoup de jeunes musiciens jouer sur scène, comme je l'ai fait aujourd'hui... (Magic Slim).

Jouer du Blues évoque la joie, le chagrin, le bonheur, le désespoir et la vérité, d'une manière intemporelle (Clint Eastwood, Piano Blues, 2003).

La musique du delta du Mississipi est unique, complète. Elle a du souffle, elle sent la terre, la liberté, la sensualité. La slide guitar diffuse la mélancolie ou la gaieté. Le reste, c'est du business de coiffeuse (Arno).

La plupart des musiciens qui font du free - je veux dire de l’improvisation - ont au fond d’eux-mêmes un feeling fondamental. Cette pulsation de base, c’est le blues. Ce que j’aimais chez John Coltrane, c’est le blues. J’entends le blues dans le saxophone, mais aussi dans tous les instruments. Le blues, c’est l’impulsion de tout, la force qui doit guider tous les jazzmen, l’énergie, la source de toutes les musiques, aussi bien de la free music et du swing que du bebop (Frank Lowe, 1994).


Le Blues a donné aux Who une grande liberté d'expression. Lorsqu'on jouait de la pop, on se contentait de copier les disques que l'on écoutait. Mais avec le Blues, on pouvait jouer le même morceau pendant vingt minutes et ne chanter que la moitié des paroles. (Roger Daltrey, The Who)


Le Blues, c'est la réalité de la vie exprimée par les mots et la chanson, l'inspiration, les sentiments et l'entendement. Vous pouvez avoir le Blues un jour parce que votre femme est partie comme vous pouvez avoir le Blues le lendemain parce qu'elle est revenue... (Willie Dixon)

Le blues est bien autre chose qu'un genre musical. C'est une religion, une fraternisation. (Charlie Musselwhite)

Le Blues est facile à jouer mais difficile à ressentir. (Jimi Hendrix)

Le blues est dans l'air, le blues est partout (Memphis Slim).

Le blues est une attitude, un état d'esprit, ce que les critiques appellent le jazz, c'est cette attitude; et le blues consiste à mettre une âme, c'est à dire vous même, dans chaque phrase. Si vous compreniez tout ce que je veux dire, vous seriez moi ! (Miles Davis)

Le Blues est une musique intense. Lorsque je me sentais à bout de nerf, je prenais une autoroute et je gonflais mes poumons pour hurler et hurler encore. Chanter le Blues, ça n'est rien d'autre. (John Fogerty)

Le blues ne s'invente pas. On le ressent dans son cœur quand on pense au passé et quand les temps sont durs. (Big Joe Williams)

Le Blues partout dans mes veines, le Blues au fond de ma maison, le Blues au fond de mon âme... (Buddy Guy)

Ma nana.... euh.... il faut qu'on ait les mêmes centres d'intérêts. Elle doit au moins aimer le blues. (Angus Young, AC/DC)

S'il n'y avait pas eu le blues, je me serais sans doute envoyée sous terre. (Janis Joplin)

Si vous ne connaissez pas le blues, ça n’a pas de sens de prendre sa guitare et de jouer du rock and roll ou toute forme de musique populaire (Keith Richards).

Tant que je n’ai pas entendu un musicien jouer blues, je ne peux me faire une opinion. Ça reste l’épreuve de vérité (Jacques Mahieux, 2000).

Un jour, je suis allé dans un bistrot, et j'ai lancé un bon vieux blues sur le jukebox. Cette musique m'a tellement touché, elle était tellement simple et parfaite à la fois que j'ai réalisé que toute la technologie qu'on a utilisée avec Dire Straits a été inutile.(Mark Knopfler, Dire Straits)

229 vues0 commentaire

Comments


bottom of page