top of page

FEEDBACK : Concert de RAUL MIDON le 03 JUILLET 2021 au New Morning (Paris)

Et bien voila, j'ai rattrapé "un peu" le retard. 3 concerts en 4 jours ! Après Kaz Hawkins et Paul Personne, place à RAUL MIDON !

Autant vous dire que à chaque fois que j'ai la chance de voir ce gars, je me dis que j'ai une chance de malade. L'impression que RAUL ne joue que pour moi ou presque( nous étions à peine 200 hier au New Morning). Ce gars là devrait, ou aurais dû, avoir la carrière d'un Stevie Wonder et jouer au Stade de France ou à Bercy. Au lieu de cela, il se retrouve à jouer seul au New Morning ! Cherchez l'erreur.

RAUL hier était seul sur scène et comme d'habitude , il a été simple, limpide, lumineux...de la musique quoi, par un musicien hors du commun qui joue avec une telle liberté et une telle joie !


Il a commencé son concert en nous disant : "j'ai cru que je ne rejouerai plus jamais sur scène !" Juste pas possible !


Seul sur scène, Raul Midon vous apporte un orchestre entier ( voix, guitare, percussions, trompette et piano) et il vous embarque dans son monde musical.

RAUL a vraiment un don pour évoluer dans les octaves avec une aisance tellement naturelle, et quel guitariste avec une technique singulière de « slap-attack »!! Très honnêtement il devrait sans problème faire partie des 10 meilleurs guitaristes au monde. Pas d'esbrouffe. Une technique exceptionnelle au service de l'émotion.

A l'instar d'un Jeff Healey (aveugle comme lui), le manche de la guitare est sa maison et les doigts de sa main sont orientés quasi magiquement vers des notes qui vous touchent au coeur.

Pour moi, il est un pur génie. Le Stevie Wonder du 21ème siècle.

Plus exactement un croisement de Stevie Wonder, de Donnie Hattaway et de George Benson.

Sa musique est en fait au confluent de plusieurs styles, entre la soul, le jazz, la pop latino, le folk et le blues.

Au cours de ses chansons, Raul nous parle d'Amour (sunshine, I Can fly), de Paix (one day without war), de bienveillance et de lumière (If I could see)


Une setlist ou RAUL nous a joué ses principaux standards ( Stade of mind, everyone deserves a second chance, don't take it that way, Sunshine I can fly ....), des morceaux de son très bon dernier album "The Mirror" et aussi 2 ou 3 morceaux d'un album consacré à la guitare avec George Benson et Lionel Richie notamment et qui doit sortir prochainement.

Notamment, un moment d'extase ou le temps s'est suspendu sur le morceau "Suddenly"


Le concert a été enregistré par le New Morning. Espérons qu'il sera diffusé.

Pour terminer, j'ai envie de reprendre ce que disait le Huffington Post : «un homme libre au-delà d'une catégorie ... il joue avec une telle liberté et une telle joie que ses mains sourient»,

et comme il le dit lui même dans une chanson " I unsterstand the meaning of eternity "


Un virtuose


Une magnifique version :

Un temps suspendu :


Le côté latino de Raul, façon Joao Gilberto. Sur la technique guitariste, je ne vous fais pas de commentaires :


16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page