top of page

LAYLA ZOE : Back to the spirit of 66 (2023)

Comment est ce possible que cet immense talent ait autant de mal à vivre de sa passion ?

Obligée ces derniers temps à passer par du crowdfunding pour financer ses albums ( j'ai moi même participé à l'un d'entre eux).

Layla cherche également régulièrement des endroits ou se produire sur scène et notamment en France. Je suis en relation avec elle et il n'est pas impossible qu'elle soit à l'affiche de ma prochaine ZIKERS NIGHT (scoop 😜)

Après trois ans sans pouvoir travailler à cause de la pandémie, Layla Zoe est revenue sur scène pour faire ce qu'elle aime le plus, une tournée dans six pays différents et trente concerts en soixante jours, se terminant dans l'un de ses clubs préférés, le Spirit en Belgique, où ce double CD a été enregistré.


Selon ses propres mots, Layla est extrêmement reconnaissante envers tous ceux qui ont rendu cette tournée possible et en particulier envers le public qui a assisté à ses concerts.

Probablement la raison pour laquelle se dégage une énergie immense dans cet album et dans la façon dont elle chante et aborde chacune des chansons qui composent ces deux CD.

Le premier CD contient huit chansons tandis que le second en comprend cinq autres.

Le tout encadré par du rock, du blues et quelques ballades très contemporaines, où Layla déploie une large palette de ressources vocales, allant de l'agressivité impressionnante à la douceur la plus exquise.

Douze chansons ont été écrites par Layla Zoe elle-même en collaboration, soit avec Henrik Freischlader, soit avec Chris Raines, soit avec Bob Fridzema, soit avec Jaan Laacks, configurant un répertoire varié et original.

Layla est parfaitement soutenue par Krissy Matthews à la guitare et au chant, Paul Jobson aux claviers et au chant et Felix Dehmel à la batterie.


Un génial album pour apprécier les splendides qualités vocales de Layla Zoe et sa présence sur scène extraordinaire. .

Layla est un peu la Janis Joplin du 21eme siècle et cette fois-ci la comparaison n'est pas galvaudée.








Rien que pour cette version magistrale de "It's a man's world"



12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page