STEELY DAN : Can't buy a thrill (1972)


Pour un premier effort,  les fondateurs et compositeurs principaux du groupe, Donald Fagen et Walter Becker, ont fait très forts.

L'album n'a quasiment pas de point faible et est le premier né d'une série d'albums absolument unique dans le monde musical. Quelqu'un a t'il fait mieux que cet enchaînement de 6 fabuleux albums, jusqu'à la dernière pièce Aja ? Sur cet album, on y trouve deux gros classiques du groupe : Do It Again (qui ouvre l'album), longue chanson au climat latino à la Santana et génial Reelin' In The Years, qui ouvre la face B, que l'on peut qualifier de premier 'tube' du groupe. «Reelin 'in the Years» est un véritable classique du rock ! avec ce solo de guitare de Elliot Randall passé à la postérité !!  Dirty work est également un très beau morceau, plein d'émotions. Sur ce morceau, ce n'est pas Donald Fagen au chant. Donald n'était pas encore confiant dans son chant et il a choisi de partager les fonctions vocales avec David Palmer sur cet album.

Voir à quel point, ils avaient leur son et leurs airs au début de leur carrière est assez impressionnant. Le style unique de Steely Dan transcende bien au-dessus des conventions traditionnelles de ses contemporains (et successeurs) du rock.

Moi, ce qui m'impressionne le plus dans ce groupe c'est la modernité des sonorités. Aucun de leurs albums des 70's n'a pris une ride. Personne ne devrait s'attendre à ce qu'un premier album soit parfait et Can't Buy a Thrill  a ses imperfections. 

Ce que vous cherchez vraiment dans un premier album, c'est la fraîcheur, le potentiel, quelque chose de différent et d'excitant. Steely Dan a livré tout cela et plus dans Can't Buy a Thrill,  Bien que le groupe ait cessé de tourner complètement en 1975, ils ont produit suffisamment d'albums acclamés par la critique pour en faire l'un des meilleurs groupes des années 1970.






3 vues

Restez informé

Si vous souhaitez suivre nos dernières actualités, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

  • Facebook
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube