TERRY CALLIER : Le Messie

Mis à jour : août 5

Terry CALLIER est MA découverte des années 2000-2010.

C'est un de mes artistes culte, incontournable, évident. Celui qui vous donne des frissons.


Sa voix a traversé l'enfer, le purgatoire et le paradis. Terry Callier, chante ce qu'il est, ce qu'il a vécu: les abîmes sulfureux du blues, les envols purificateurs du jazz, les incantations de la musique soufie. Enfant prodige, il a 17 ans, lorsque, à l'aube des années 1960, s'accompagnant de sa guitare acoustique, il devient la plus jeune des stars de Chess Records, à côté de Howlin' Wolf et de "Daddy Rolling Stones", alias Muddy Waters. Si la découverte, enfant, de Charlie Parker change le cours de sa vie, celle de John Coltrane le bouleverse. Il a 19 ans et arrête de jouer pendant une année entière. "Je ne pouvais plus toucher à mon instrument", dit il.

A la disparition de Chess Records, Callier signe un contrat chez Elektra. Pourtant, à la fin des années 1970, il se retrouve à nouveau sans maison de disques, bien qu'il continue d'apparaître régulièrement sur scène et sur les ondes. Puis, en un an, il perd tout - "Mon contrat, mes concerts dans les clubs de Chicago, ma femme" - et pointe au chômage avec un enfant à charge. Il enchaîne les métiers: coursier, teinturier... et finit par atterrir à l'université, où il obtient une licence en sociologie. Mais puisque tout - décidément - va à l'envers, il se fait embaucher comme informaticien. Les années passent, son instrument reste posé dans un coin: "Je ne sais pas comment j'ai pu survivre sans musique." Il se voue à la philosophie soufie, survit, prend le nom de Tahleel Terry Callier.


En 1991, la chance lui sourit à nouveau: il reçoit un coup de fil du label anglais Acid Jazz, qui va le remettre en piste. Son style s'est encore dépouillé. Son chant, empreint d'une émotion lasse, a pris un grain voilé, servi par le sobre accompagnement d'excellents musiciens.


Il draine sur chaque concert un public de fidèles, de plus en plus nombreux, qui vient l'écouter chanter ses "histoires d'amour, de foi et d'exil", et se laisser prendre au charme de sa "voie" d'une beauté surnaturelle.


C'est absolument une légende. C'est le ...Messie.


TERRY CALLIER EST MORT LE 27 OCTOBRE 2012 !

Voila ce que j'avais écrit à l'époque :



Il y a des nouvelles plus tristes que d’autres. Et des nouvelles moins médiatisées, aussi. Comme celle-ci, qui me met en peine: Terry Callier est mort dimanche dernier dans sa ville natale de Chicago, des suites d’une longue maladie ont dit ses proches. Il avait 67 ans. Alors que les Etats-Unis ont les yeux rivés sur l’ouragan Sandy et les présidentielles, la nouvelle n’a donc pas fait les gros titres. Peut-être parce que Terry Callier était un chanteur dans le fond inclassable, naviguant avec aisance entre soul, jazz et folk. Mais quiconque a un jour écouté l’un de ses disques a immédiatement succombé à sa voix envoûtante, qu’il utilisait comme un véritable instrument.




Difficile d'imaginer ne plus revoir Terry Callier en concert. Pour ceux qui l'on vu, ils savent de quoi je veux parler.

Ne plus le revoir sur scène avec sa voix de velours et son sens du groove, accompagné de ses musiciens d'exception.

Une voix surnaturelle qui sortait de sa bouche mais qui venait des profondeurs de sa personne, au delà des tripes.

Certes il reste ses albums magnifiques et intemporels. Mais Terry le disait lui-même, c’est sur scène qu’il donnait vraiment sa pleine mesure :


C'est surtout l'improvisation qui est importante. Et cela a toujours été le cas. Indépendamment de comment mes albums ont pu sonner, mes concerts ont toujours été différents. Pour moi, c'est une honte s'ils ressemblent aux disques. J'ai écouté assez de musiciens de jazz, particulièrement des chanteurs, pour comprendre que l'on peut faire autre chose. On n'est pas obligé de reproduire chaque soir les mêmes notes. En plus, les gentlemen avec lesquels je joue actuellement sont totalement acquis à cette cause.(TERRY CALLIER)



Difficile d'imaginer qu'un des plus grands chanteurs de l'histoire ait dû, au milieu de sa carrière, suivre des cours d'informatique et devenir informaticien pour pouvoir élever sa fille et subvenir à ses besoins


Il est impossible d'occulter le business si l'on veut vivre de sa musique! Mais, en termes de créativité, vous pouvez être brillant et ne pas gagner un centime. C'est arrivé à des musiciens, cela arrive encore et cela arrivera toujours. J'ai donc de la chance que des gens achètent mes disques. Cela pourrait changer à tout moment. Plus original vous êtes, moins vous rentrez dans des boîtes, et plus c'est difficile de survivre. (TERRY CALLIER)



Difficile d'imaginer qu'il n'aura jamais vraiment connu le succès

Terry Callier n'a jamais véritablement chercher le succès, sauf peut être une fois, selon lui, avec Dancing Girl.


Difficile d'imaginer qu'il soit mort tout simplement

Un vide, un très grand vide, voila ce que la mort de Terry Callier va laisser.

Il va maintenant s'installer au milieu, sa modestie ne le fera probablement pas aller au centre - il le pourrait, d'un groupe composé de musiciens qu'il admirait : Billie Holliday, John Coltrane, Jimmy Hendrix, Curtis Mayfield






Restez informé

Si vous souhaitez suivre nos dernières actualités, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.

  • Facebook
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube