THE OUTLAWS : l'autre hymne du Southern Rock

A côté du Free Bird de Lynyrd Skynyrd, voici le second hymne du Southern Rock : Green Grass and High Tides

Un morceau de 9:46 (en version studio) ou la guitar army (le line up du groupe comptait 3 guitaristes) donne toute sa puissance dans une harmonie endiablée.

C'est un essaim qui se jette sur vous . Un guitariste vous pique dans les côtes avec une rafale de notes très pointues, avant que le triumvirat de gratteux ne vous fasse sortir de vos chaussures dans une frénésie débridée.

En poussant le bouchon un peu loin, ce morceau pourrait faire passer Free Bird comme un bref échauffement.

C'est un dérangement de tous les sens, pour citer le poète français Arthur Rimbaud


Les trois guitaristes - Hughie Thomasson, Billy Jones et Henry Paul .


Green Grass And High Tides , avait commencé «comme une ballade de quatre minutes», se souvient Henry Paul, pour devenir le numéro le plus reconnu des Outlaws. Sur leur 1er album presque 10 minutes d'enregistrement. High Tides a clôturé tous ses futurs spectacles sous forme de duels de guitares, doublant même de longueur sur l'album live de 1978 Bring It Back Alive . La version la plus longue enregistrée à ma connaissance est celle de 23:27 en 1978 (ci-dessous).

«Celui-là est devenu notre grande rave-up de guitare», dit Henry Paul avec un petit rire. «Cela nous a permis de le faire exploser tous les soirs.»


«Green Grass & High Tides» est le rock sudiste à son meilleur. Vous pouvez prendre cette herbe verte et la fumer. C'est totalement hallucinant !



Hughie Thomasson: J'ai écrit cette chanson à Saint Augustine, en Floride. Nous sommes allés à un barbecue sur la plage et tout le monde a oublié d'apporter ses guitares. J'étais debout près de l'océan et il y avait une brise et les mots me revenaient. C'est à propos de toutes les rock stars que j'aimais qui sont mortes étaient revenues et jouaient un spectacle rien que pour moi. Comme Jimi Hendrix, Janis Joplin et Jim Morrison.

Henry Paul: D'après ce que j'ai compris, il y avait un album sorti, un best of des Rolling Stones, intitulé« High Tides and Green Grass ». et c'était une manifestation de ce titre inversé. C'était une chanson écrite pour des stars du rock and roll, de Janis Joplin à Jimi Hendrix, et elle n'avait rien à voir avec la marijuana.






36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout